Accueil » Dire stop avant le burn out

Dire stop avant le burn out

Ces derniers mois, j’ai priorisé mon travail en ne faisant pas de pause, en ne prenant plus le temps de me balader, de faire du sport, de méditer et de faire du yoga le matin comme j’avais l’habitude de le faire.

J’avais l’impression que c’était le mieux pour moi en ce moment pour mon équilibre mais je me rends compte que des fois faire ce qu’on a envie ne veut pas dire faire ce qui nous fait du bien.

Résultat je me suis épuisée et j’ai fini par craquer la semaine dernière.

J’étais épuisée physiquement, mentalement et émotionnellement parce qu’on vit très intensément depuis la fin de l’année.

Entre les travaux dans l’appartement puis la maison, les déménagements un peu partout dans nos familles, les journées à rallonge au travail…

Et je tiens à passer du temps avec mes proches donc on a pas spécialement réduit les sorties pour autant.

Donc j’ai pas pris le temps de me poser ni de me reposer et c’est un peu le principe de la cocotte minute tant que tu es sous pression tu tiens le coup mais dès que tu lâches ça explose.

Et j’ai explosé la semaine dernière. J’ai passé la journée du mardi à pleurer, je me suis complètement laissée aller, j’avais besoin d’extérioriser.

Le mercredi je me suis reposée une bonne partie de la journée. Puis j’ai travaillé à un rythme plus calme la fin de semaine.

Je suis de nouveau prête à repartir mais pas n’importe comment.

J’ai envie de remettre en place les choses qui me font du bien, même si ça va me demander un effort dans un premier temps parce que j’ai envie de passer tout mon temps à mes projets.

Mais j’ai pris conscience que si je continuais comme ça, j’allais droit dans un mur.

Je ne suis plus connectée à ma partie intuitive, je suis beaucoup dans l’action mais peut-être que je ne fais pas les bonnes actions pour arriver aux résultats que je souhaite atteindre.

Travailler oui, me donner à fond dans mes projets oui mais pas à n’importe quelles conditions. C’est pour moi, mon bien-être mais aussi pour la réussite de mes projets.

Je vais réduire un peu mon temps de travail pour réinsérer les choses qui me faisaient du bien comme le sport, les balades, la méditation…

Je sais que sinon je vais tout droit au brun out et ça a été surprenant pour moi de m’en rendre compte parce que pour moi le burn out c’était pour les salariés dans un environnement où ça se passe mal avec les collègues ou chefs, dans un job qu’on aime pas forcément.

Et là j’ai pris conscience que ça pouvait aussi arriver aux entrepreneurs, dans un métier qu’on adore…

Ça n’a en faite rien à voir, c’est simplement de l’épuisement au travail peu importe la forme.

Je n’ai pas fait de burn out, en tout cas je ne pense pas, mais je pense que je pourrais y arriver facilement en continuant comme ça donc c’est pour ça que je décide de mettre un stop avant.

Il y a peu j’ai dit en Stories qu’il y avait des périodes où je prenais beaucoup soin d émoi et où je travaillais moins et au contraire des périodes où je travaillais beaucoup et prenais pas du tout soin de moi.

Je disais que c’était mon équilibre et que ça me convenait comme ça.

Je pense que je me trompais, j’avais l’impression que ça me convenait parce que j’avais besoin de beaucoup travailler pour me prouver des choses aussi mais j’avais pas conscience que je mettais en danger mon bien-être et ma santé mentale.

Je pense que je peux continuer à travailler un nombre d’heures satisfaisant pour moi tout en prenant soin de moi.

Si toi aussi tu as besoin de trouver un meilleur équilibre dans ta vie, je t’invite à découvrir mon programme EnVie pour toi aussi te créer ta vie sur mesure.

Tu peux également me suivre sur Instagram @_raiseyourself_ pour plus de partage sur la connaissance de soi et le mieux-être pour une vie plus heureuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *